« Je suis surendetté, je ne trouve pas de travail, elle va me quitter … » (Georges, 39 ans)

Soyons attentifs aux signaux d’alertes… ensemble prévenons le suicide.

« Il a augmenté sa consommation d’alcool et fume beaucoup plus qu’avant, il n’est plus le même qu’avant … » (René, 26 ans)

Soyons attentifs aux signaux d’alertes… ensemble prévenons le suicide.

« Après des semaines de tristesse et de déprime, il a d’un jour à l’autre retrouvé le moral … » (Jean-Claude, 19 ans)

Soyons attentifs aux signaux d’alertes… ensemble prévenons le suicide.

« Depuis le décès de mon mari, je me sens seule, je n’ai plus envie de rien, ni même de voir mes petits enfants … » (Christiane, 67 ans)

Soyons attentifs aux signaux d’alertes… ensemble prévenons le suicide.

« Je suis complètement épuisé, je n’arrive plus à me motiver pour faire quoi que ce soit, mon travail me tue, je veux en finir … » (Paul, 35 ans)

Soyons attentifs aux signaux d’alertes… ensemble prévenons le suicide.

« Je me trouve trop grosse… Je me trouve moche et inutile... Je me trouve complètement inintéressante et incapable... » (Martine, 16 ans)

Soyons attentifs aux signaux d’alertes… ensemble prévenons le suicide.

Depressionen sind mehr als ein Stimmungstief

Am 28.11 wurde eine Kampagne zur Bekämpfung der Tabus um das Thema Depression ins Leben gerufen. Fünf Prozent der Luxemburger sind von der Krankheit betroffen.

Nach Angaben der Weltgesundheitsorganisation (WHO) sind weltweit mehr als 300 Millionen Menschen von Depressionen betroffen. In Luxemburg liegt der Anteil der Bevölkerung bei fünf Prozent…

http://www.lessentiel.lu/de/luxemburg/story/30372476